La musique influence-t-elle nos créations ?

Dans un monde où la musique nous suit désormais au quotidien, son influence sur notre humeur paraît évidente. Qu’en est -il de notre créativité ?

La première question que je devrais tout d’abord vous poser serait : « Écoutez-vous de la musique quand vous créez ? »
Car en effet, bon nombre de créateurs ne considèrent même pas la musique comme vecteur d’inspiration.
Alors que certains n’imaginent même pas leur processus créatif sans rythme ou mélodie.

Étant moi même très attaché à l’ambiance dans laquelle je me trouve quand je crée, la musique joue un rôle essentiel pour ma part.

Allant même jusqu’à adapter le style de musique que j’écoute à la création que j’entreprends.

Cela m’aide énormément à me mettre dans une ambiance et à m’imprégner du style. Connaître votre avis est une ressource importante pour nous. Afin de déterminer si la musique a une réelle influence dans vos créations.

Cet article évoluera au fil des témoignages que vous nous donnerez à l’oral, en message privé ou en commentaire du post de cet article.

Yoan.L – Directeur Artistique Junior

Écoutes-tu de la musique quand tu crées ?

“- Oui et non, ça dépends des fois, de ma fatigue, de mon humeur… mais en général oui. J’écoute les sons du moment si j’en ai, sinon beh je fais avec ce que j’ai, plutôt de l’instrumental !”

Si oui, écoutes-tu un style en particulier ?

“- C’est vraiment assez aléatoire mais quand j’ai des élans de création la musique m’aide beaucoup. Je m’isole totalement avec mon casque. Je le met plutôt fort, avec des musiques assez dynamique, souvent pop, des trucs qui font bouger quoi et la j’suis à fond ^^.”

Selon toi, cette musique a-t-elle une influence sur ta création ?

“- Au niveau de l’influence je pense qu’elle joue sur ma motivation et le développement de mes idées sur le moment. Elle me met dans une bulle et me permet de m’évader totalement. C’est plus que moi et ma créa.
Par contre je n’suis pas sûr qu’elle influence ce que je crée directement.”

spencer-imbrock-JAHdPHMoaEA-unsplash

Pauline.S : De mon point de vue c’est une évidence, la musique fait partie de mon quotidien et a des répercussions sur mon travail, ma motivation et mon énergie. Elle stimule ma créativité et me permet souvent une meilleure productivité.

Je me suis intéressée à un phénomène particulier qui est à mon sens un parfait exemple pour illustrer cette thématique.

La synesthésie, un phénomène neurologique inspirant

La synesthésie (du grec syn, « avec » (union), et aesthesis, « sensation »), c’est un phénomène neurologique non pathologique qui met en relation un ou plusieurs sens d’un individu. Il en existe de nombreuses sortes. Près de 4% de la population serait concernée, et particulièrement les gauchers, par l’une des 80 formes de synesthésie repérées. 

Une des plus fréquentes est le fait d’associer un son à une couleur, une forme, une texture; la “chromesthésie”. Chaque synesthète verra toujours les mêmes couleurs pour les mêmes sons, mais ces couleurs diffèrent d’une personne à l’autre. 

On cherche à lier musique et couleur depuis le XVIIe siècle avec scientifique Isaac Newton et au théoricien Goethe, tous deux convaincus d’une fréquence commune entre la couleur et le son. Ce phénomène a inspiré de nombreux travaux dans la composition musicale et dans l’art pictural. 

Dans la conscience collective on a tendance à associer les tons aigus avec des couleurs plutôt claires et vives, et les tons graves avec des couleurs sombres. Selon le compositeur Alexandre Scriabine la couleur permet même de mieux exprimer ce qui se dégage d’une musique; « la couleur souligne la tonalité ; elle rend la tonalité plus évidente ». Wassily Kandinsky, le peintre et violoncelliste russe, portait une réelle fascination pour la corrélation entre la musique et la couleur. Les musiques des compositeurs Arnold Schoenberg et Wagner ont inspiré son oeuvre.

sources : www.francemusique.fr/culture-musicale

Cette capacité m’a inspiré un projet : à la manière d’un synesthésiste, j’ai cherché à retranscrire des musiques en art visuel et ainsi mettre en relation l’ouïe et la vue. Mon choix et de représenter trois musiques en couleurs, avec des formes selon mon ressenti vis à vis de celles-ci. Chacun peut rattacher ces visuels à des musiques totalement différentes. Cela nous fait nous interroger sur la subjectivité de l’art.

Alexis.S : De tout temps les artistes ont été inspirés par la musique, qu’ils soient synesthètes ou non. Elle a joué un rôle important dans bon nombres de toiles et créations diverses, parfois de manière évidentes, comme chez Klimt qui mis en scène la 9ème symphonie de Beethoven sous la forme d’une fresque gargantuesque (34m de long pour 2.15m de haut) composée de 7 panneaux représentant les 4 mouvements de l’oeuvre du compositeur Allemand. D’autres sont plus subtiles, comme les délicats tableaux du peintre russe Vassily Kandinsky (qui était synesthète) représentants de manière abstraite des oeuvres musicales, comme son oeuvre intitulée “L’arc noir” mettant en image la musique de Wagner.

D’autres artistes ont tentés une approche plus “mécanique” de cette liaison. On peut citer Thomas Wilfred qui inventa en 1920 le Clavilux, un clavier permettant de “jouer” de la lumière. Il baptisa par la même occasion la forme d’art qu’il venait de créer et la nomma “Lumia”. Ses oeuvres, nommées comme des compositions musicales (Lumia Suite, OP. 158, Lumia Suite, OP. 161, etc.) représentent des formes et des couleurs virevoltantes générées par le clavilux.

Plus récemment encore, les artistes de musique électronique se sont intéressés au concept et le plus connu est sans doute Jean-Michel Jarre et sa harpe laser, qui en plus d’être un instrument de musique, permet une mise en scène spectaculaire lors des concerts.

Partager l’article sur :

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin

Cet article a été écrit par :

( ͡° ͜ʖ ͡°)

Insérer description rigolote ici.